Brigitte Aaron et Aurélie Paquier, les dirigeantes de Vu Merchandising Identitaire, ont imaginé le concept Happy Pharmacie dans un objectif : créer de la valeur pour sortir de la guerre des prix.

Adapté aux officines de plus de 100m², Happy Pharmacie maximise les réponses aux besoins des consommateurs. Bar cosmétique, mise en scène de l'aromathérapie et du matériel médical, Happy Pharmacie regroupe un ensemble d'éléments destinés à « la pharmacie idéale ». Sa signature : ?Les joyeux guérissent toujours'. Mais ce concept ne constitue pas l'unique proposition de Brigitte et Aurélie. Au contraire, elles placent le consommateur au c?ur de la réflexion menée pour leurs clients et élaborent des solutions sur-mesure. Leur objectif : accompagner les pharmaciens pour les aider à adapter leur offre et leur espace de vente.Happy Pharmacie devanture

 

Happy pharmacie : construire une offre de proximité

Leur méthodologie repose sur une première analyse de la vision et des expertises du pharmacien. Objectif : assurer dès le départ l'adéquation des partis-pris aux attentes du titulaire. S'ensuit une étude de la zone de chalandise de l’officine. Si un collège ou un lycée se trouve à proximité, la gamme de produits devra être adaptée. Puis, elles passent en revue l'offre proposée, avec un enjeu central : répondre aux besoins identifiés au cours des deux premières étapes de leur travail. Au final, elles remettent une recommandation détaillée univers par univers pour laisser place à un assortiment et un zoning optimisés. Leur conseil porte également sur le mobilier, avec l'élaboration d'un cahier des charges précis, et sur l'identité visuelle de l'officine.

Happy pharmacie : centrer l'approche sur le consommateur

Une fois le concept de pharmacie élaboré, elles s'attachent à le rendre lisible par tous. Ainsi, elles proposent de rebaptiser les rayons : celui de la contention devient « Au bonheur des jambes » et inclut les compléments traitant la circulation sanguine jusqu'aux solutions d'hydratation de la peau et vernis à ongles. La verticalité des marques peut cependant être conservée sous de nouvelles catégories : « Je me démaquille », « Je m'hydrate » ou bien encore « Rides de sagesse ». Les résultats se trouvent au rendez-vous : « Le consommateur se révèle prêt à dépenser 30% de plus s’il comprend l’offre. Et nous l'observons dans les pharmacies que nous avons accompagnées », affirment Brigitte et Aurélie.

Découvrir aussi...

Laissez un commentaire



Commentaire

Guests are limited to images that are no larger than 250KB, and to only jpeg, pjpeg, png file types.

Les informations recueillies sur ce formulaire revêtent un caractère obligatoire et sont enregistrées par Cosmétique Active France pour le compte de sa marque Cosmétique Active à des fins d’exécution de contrat ainsi qu’à des fins statistiques et analytiques.

Vous disposez de droits d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant, ainsi que du droit de vous opposer à leur traitement. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de protection des données personnelles

X
X